Lene (@lenejensen) travaille au département marketing d’albelli. Elle consacre son temps libre à sa passion et photographie autant ses enfants que les sublimes paysages de sa Norvège natale, parmi bien d’autres sujets.

Mordue de voyages, Lene aime partir à l’aventure avec son mari et ses deux enfants et capturer tout ce qui retient son attention.

Lisez la suite pour en savoir plus sur Lene…

Parle-nous un peu de toi

Mon nom est Lene Jensen. Je travaille pour fotoknudsen comme marketeuse/commerciale.  Je vis à Bergen, en Norvège, avec mon mari et mes deux enfants. J’ai toujours eu un certain sens visuel. J’aime créer, dessiner, peindre et faire de la photo. C’est ce qui m’a poussée à étudier la communication visuelle.

Comment décrirais-tu ton style photographique ?

Hum, je ne sais pas si on peut vraiment dire que j’ai un style très personnel. Dès que je vois quelque chose qui se prête à une chouette image, j’ai le réflexe de le photographier avec mon smartphone. Cela peut parfois être pénible pour mon mari, notamment lorsque nous sommes sur la route et que je lui demande subitement de s’arrêter pour prendre une photo.  Je veille toujours à bien équilibrer mes compositions, essentiellement grâce à mon expérience en arts graphiques.

Quels sujets préfères-tu photographier ? Pour quelles raisons ?

La nature est vraiment mon sujet de prédilection, surtout celle de mon pays natal, la Norvège.  Je vis dans la partie ouest; la nature est très riche et sauvage, entre les fjords, les forêts, les montagnes et la mer.  On a la chance d’avoir une lumière sublime dans les pays nordiques. J’espère qu’on le perçoit dans mes photos. Elle apporte cette touche froide, brute et très nature.

Comment t’y prends-tu pour réussir des portraits d’enfants ? Tu as peut-être quelques astuces en réserve ?

Il faut veiller à tout bien anticiper, autant le lieu du shooting que les vêtements que les enfants porteront et prendre des tonnes de photos ! L’important est de s’amuser et de profiter du moment.  Ce n’est que dans ces conditions que la magie s’opère et que l’on peut capturer des moments attendrissants.

Quel est l’endroit qui t’a le plus marqué lors de tes voyages ?

Je rêvais depuis toujours d’aller en Islande, j’ai une fascination pour les volcans. J’ai pu concrétiser mon rêve en 2015. J’ai voyagé avec ma mère et mes deux soeurs. Ça a été pour nous une expérience incroyable. C’est un pays magnifique. On a pu loger dans un endroit très agréable à Reykjavik. Ce qui est fascinant, c’est que le sol est recouvert de pierres de lave, où que l’on aille. J’ai pris énormément de photos. La nature islandaise est tellement belle ! J’ai bien sûr créé un livre photo de ce voyage. J’ai pu également ramené en souvenir quelques pierres de lave.

Quelle ville d’Europe préfères-tu ? Pour quelles raisons ?

C’est difficile à dire, j’aime tellement de villes en Europe. Je vais très souvent à Amsterdam pour mon travail. J’adore m’y balader et prendre des photos.  Berlin et Londres valent aussi vraiment la peine ! Quand je passe un weekend dans une grande ville, j’essaie toujours de trouver du temps pour faire un jogging dans un parc.  Ce qui m’intéresse, c’est de découvrir plusieurs facettes d’une ville. Je repère toujours énormément de choses qui m’interpellent, aussi bien dans les parcs que sur la route.

As-tu un lieu qui te pousse à y retourner régulièrement ? Pour quelles raisons ?

La ville où j’ai grandi, Måløy. Quand je grimpe dans les montagnes, j’ai parfois l’impression que c’est le seul endroit où je respire vraiment. Pour la nature, on n’a rien à envier aux autres régions. Måløy se trouve sur la côte ouest du pays, le long de la mer. Il pleut énormément et le vent peut être violent mais pour moi, c’est ce rude climat qui fait toute la beauté de ce lieu.

Qu’est-ce qui motive ton choix d’une destination de vacances ? (ex : gastronomie, monuments, culture, climat, etc.)

On part en vacances en famille chaque été. Comme on a des étés très courts en Norvège, on essaie toujours de choisir une destination où il fait chaud.  L’année dernière, on est partis en Italie, on a rayonné autour de Gaeta et Sperlonga. On a plutôt tendance à louer une voiture pour pouvoir explorer les alentours, découvrir différentes plages et avoir une expérience vraiment authentique.

Quel appareil utilises-tu pour tes photos ?

Tout dépend de ce que je recherche. Je préfère me servir de mon Canon 400D s’il s’agit de faire des photos de mes enfants pour la carte de Noël annuelle. Si je suis à l’extérieur et que je repère quelque chose d’intéressant pour un post Instagram, je le photographie généralement avec mon iPhone.

Est-ce que tu utilises certains outils ou applications de retouche photo ?

Adobe Photoshop, quand je l’estime nécessaire. Pour Instagram, j’ai tendance à éditer les photos directement via l’application ou avec Lightroom.

Est-ce que tu réalises des produits photo ? Pour ton propre usage ou plutôt pour les offrir en cadeau ?

Bien sûr ! Les deux, j’adore créer des livres photo pour ma famille et moi mais aussi pour en offrir. Je trouve que c’est un devoir, en tant que parent, de donner à ses enfants la chance de revenir sur ces moments quand ils seront plus grands. Je crée aussi régulièrement des décos murales, des tirages, des calendriers et des cartes de Noël. Je prends énormément de photos, ce serait dommage de ne pas les exploiter. Il y a beaucoup de photos Instagram que je finis par exposer dans mon intérieur.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaiterait s’améliorer en photo ?

Sortir de chez soi et prendre énormément de photos avant tout. Ce ne sont pas les sources d’inspiration qui manquent sur Instagram, si on hésite pour le choix du sujet ou la manière dont procéder. Il y a quelques années, j’ai suivi un cours du soir de photographie. Cela m’a appris à me servir correctement d’un appareil photo pour obtenir des images de qualité. La formation n’est pas très coûteuse. Si vous vous intéressez de près à la photographie, c’est une bonne démarche à entreprendre.

Commentaires