Aujourd’hui nous vous présentons cette discipline incroyable de la photographie : le light painting. Découvrez avec nous comment réaliser de magnifiques clichés de light painting. Suivez le guide 😉

1. Qu’est ce que le light painting ?

J’aime beaucoup comparer les photographes réalisant du light painting à des artistes peintres ! La raison est toute simple : le fondement du light painting est comme son nom l’indique peindre sur une photographie ! Ici le pinceau est une source lumineuse (lampe torche, led pad …) et le tableau est le cadre de votre photographie ! La difficulté est que vous ne voyez pas ce que votre pinceau peint. Et bien entendu le rendu sur une toile photo est tout aussi magnifique !

Vélo en Light painting

2. Quel matériel pour le light painting ?

Pour réaliser du light painting, vous aurez besoin de plusieurs choses :

  • Un appareil photo (évidemment sans, c’est beaucoup plus compliqué !), vous devez pouvoir prendre totalement le contrôle de votre appareil et donc avoir un mode Manuel afin de régler les ISO, l’ouverture et la vitesse d’obturation. Il faut aussi que vous puissiez mettre votre appareil en focus manuel. Tous ces réglages sont accessibles sur la plus part des appareils reflex.

  • Un trépied : Il est impératif que vous puissiez stabiliser votre appareil afin que celui-ci ne bouge pas pendant toute la durée de la prise de vue.

  • Une source lumineuse : Led, lampe torche, cierge magique …

Avec tout ça, vous voilà fin prêt à aller faire du light painting !

Coeur light painting

3. Quels réglages pour le light painting ?

Parlons un peu technique ! Comme toujours en photographie, n’hésitez pas à faire plusieurs essais. Je m’explique : le light painting se fait dans l’obscurité, il faut donc que vous trouviez le fond qui vous convient : « Souhaitez-vous laisser apparaitre le décor ? Souhaitez-vous faire une photographie dans le noir complet ? » Sont des questions que vous allez devoir vous poser !

Dans la pratique : Avant tout, faites un focus sur votre sujet à l’aide de l’auto focus puis, passez en mode mise au point manuel (voir sur votre objectif : MF). Une fois fait, il vous faut choisir le mode manuel « M ». Ce mode va vous permettre de modifier les 3 réglages principaux : ISO, Ouverture et vitesse d’obturation. Ensuite Une fois cela fait il vous faut passer en ISO 100 ou 200, il n’y pas besoin d’en mettre plus afin d’éviter le bruit sur vos photos. Après, les ISO, vous devez régler l’ouverture : pour cela tout dépend ce que vous voulez faire et de la vitesse d’obturation. À ce moment-là, vous pouvez effectuer plusieurs tests. En fonction de la vitesse d’obturation choisie, modifiez votre ouverture (en général, une ouverture de f/16 est bonne mais pour un effet ou un décor différent une ouverture de f/11 peut suffire). En général, une vitesse d’obturation de 30 secondes est le mieux, cela vous laisse le temps nécessaire de faire votre dessin.

C’est maintenant à vous de jouer !

le penseur light painting

4. 5 petites astuces pour le light painting

Pour vous aider un peu dans la réalisation de vos light painting, nous avons 5 petits conseils pour vous :

  • Avant toutes choses, choisissez ce que vous voulez faire avant de tout mettre en place ou de sortir.
  • Le light painting ne nécessite pas forcement de sortir de chez vous !
  • Faites du light painting avec vos amis, C’est encore plus amusant !
  • Procurez-vous plusieurs sources lumineuses (et de différentes couleurs)
  • Prenez beaucoup de clichés (c’est en faisant qu’on apprend)

Chateau light painting

Pour plus d’exemples, rendez-vous sur notre page Pinterest. De plus envoyez-nous vos plus beaux clichés, nous publierons les plus beaux sur notre page Facebook 😉

À bientôt 🙂
L’équipe albelli

Commentaires