Que vous utilisiez un smartphone ou un reflex numérique, les appareils photo font partie de notre quotidien et nous permettent d’avoir accès à une définition sans précédent. Les appareils photo d’aujourd’hui disposent de réglages automatiques qui facilitent la prise de vue tandis que la majorité des réseaux sociaux proposent des options avancées pour éditer les images afin qu’elles soient presque toujours réussies.

Mais nous écrivons “presque” car même si la technologie a beaucoup évolué, les techniques de base, utilisées par les photographes depuis maintenant plus d’un siècle, restent toujours aussi importantes.

Lorsque vous prenez une photo, que ce soit en argentique ou en numérique, la lumière passe à travers une ouverture étroite et se projette sur un capteur ou un négatif.
La façon de contrôler la lumière va déterminer le résultat des photos. Certains paramètres, comme le flou de mouvement, l’exposition ou la profondeur de champ, peuvent être maîtrisés pour donner une touche créative et personnelle à nos photos, montrant que nous pouvons créer l’image que nous voulons et que ce n’est pas l’appareil qui décide.

La régulation de la lumière comporte quatre variables importantes:

Dans cette introduction aux techniques de base de la photo, nous examinerons plus en détail chacun de ces paramètres, en expliquant comment ils jouent sur la lumière, comment les utiliser et les effets qu’ils ont sur vos photos.

Vous trouverez ci-dessous une brève introduction aux thèmes abordés.

La vitesse d’obturation

Pour fixer une image sur un capteur ou un négatif, il faut que la lumière passe à travers l’objectif.  Quand vous déclenchez votre appareil, l’obturateur s’ouvre et se referme très rapidement, laissant entrer une quantité de lumière définie jusqu’au capteur.  La quantité de lumière qui passe à travers l’objectif et, par conséquent, la vitesse à la quelle l’obturateur s’ouvre et se referme, a un effet direct sur l’exposition (si votre photo sera claire ou sombre) et sur le flou, votre capacité de fixer, ou non, le mouvement.

L’ouverture du diaphragme

L’ouverture du diaphragme est un autre réglage à paramétrer.  Ce réglage est appelé ouverture, et il a un effet sur l’exposition et sur la profondeur de champ.  Nous en parlerons plus en détail après mais, en résumé, une bonne connaissance de la profondeur de champ permet de contrôler la zone de netteté de votre image.
Vous avez sans doute déjà vu des photos où seul le sujet est net tandis que l’arrière-plan est flou.  Cet effet s’obtient en contrôlant l’ouverture et, par conséquent, la profondeur de champ.

La sensibilité ISO

ISO désigne ce qui était  autrefois la sensibilité d’une pellicule. Maintenant ce terme indique la sensibilité à la lumière du capteur de votre appareil. De la même manière qu’un film à haute sensibilité permettait d’obtenir des photos avec du grain, augmenter la sensibilité ISO de votre boîtier numérique permettra d’obtenir des images plus claires mais avec ce que l’on appelle du bruit.
Les performances technologiques permettent maintenant d’avoir une bonne définition d’image tout en augmentant la sensibilité ISO même si chaque appareil a une limite de tolérance dont il faut tenir compte.

Balance des blancs

Toutes les sources de lumière sont différentes. Lorsque vous prenez une photo, votre appareil analyse les informations reçues pour déterminer la bonne chromie.  Le résultat varie selon que vous utilisiez la lumière du jour, le tungstène, le LED ou d’autres types de sources lumineuses mais aussi selon les conditions météo ou que vous vous trouviez à l’intérieur ou à l’extérieur.
Une mauvaise balance de blancs décalera tout le spectre des couleurs vers une température chaude, jaune ou magenta, ou plutôt froide, verte ou bleue par exemple.
Tous les appareils modernes ont un paramètre prédéfini de balance des blancs pour s’adapter aux situations les plus courantes mais ils possèdent aussi des options plus avancées pour effectuer des réglages selon vos besoins.

 

Vous trouverez ci-dessous les paramètres que chaque photographe doit connaître pour obtenir des résultats optimaux de son matériel et pour contrôler son propre appareil (et non le contraire). Rien n’est plus frustrant que vouloir prendre une belle photo et se rendre compte que le résultat n’est pas à la hauteur. Mieux maîtriser son appareil permet de prendre de meilleures photos et vous remarquerez immédiatement la différence, surtout si vous les imprimez ou les affichez en grand format.


Ces réglages sont fondamentaux et s’appliquent à chaque image : ils ne peuvent pas être corrigés ou modifiés en phase de postproduction et doivent être déjà corrects au moment de la prise de vue.
Même s’ils existent d’autres nombreux réglages importants à connaître, nous avons décidé de nous concentrer sur une introduction plus générale pour que vous puissiez vous entraîner et utiliser votre créativité pour transformer de beaux moments en belles images.

 

Commentaires